• uniqueetfeminine63

Je vais commencer un traitement par chimiothérapie, faut-il que je me rase les cheveux ?

La réponse à cette question n’est pas simple car elle dépend de chacune.

Certaines femmes ne veulent pas voir tomber leur cheveux et préfèrent les raser avant la chute,

D’autres vont attendre les premiers signes de chute. D’autres encore ne vont pas vouloir les raser même s’il n’en reste que très peu.

Il faut attendre se sentir prête. Toutefois, il est parfois plus compliqué psychologiquement, de les voir tomber chaque jour, parfois par poignées, que de les raser.

Une dame me disait l’autre jour qu’elle avait fait des cauchemars terribles jusqu’à ce qu’elle se décide à les raser.

Une fois l’étape franchie, on peut se concentrer sur autre chose surtout si l’on a trouvé une jolie solution de remplacement comme une perruque ou un turban qui plait. Malgré tout, c’est une étape qui reste compliquée pour toutes.

Cette même dame m’a alors dit que tout le monde lui faisait des compliments de sa perruque. Elle semblait soulagée et contente d’elle pour avoir su passer cette étape.



Parfois, la chute des cheveux provoque des sensations de grattage voir de douleur du cuir chevelu. Pour arrêter ces phénomènes liés à l’assèchement des bulbes, il est préférable de raser le cuir chevelu en prenant soin de laisser 3 ou 4 mm de cheveux.

De plus, la chimiothérapie fragilise le système immunitaire. Aussi, le rasage ne s’effectue jamais avec un rasoir Cela pourrait provoquer des lésions, voir des micro-coupures qui pourraient s’infecter.

De même, on ne rase jamais « à blanc » le crâne, car un cheveu pourrait se coincer sous la peau (comme parfois les poils lorsque l’on se rase) et provoquer de petits abcès ou furoncles.


Il faut donc dans tous les cas utiliser une tondeuse avec un sabot de 3 ou 4 mm. Cette « mini » longueur tombera discrètement dans les jours qui suivront.


Dans tous les cas, il n’y a pas de règle et chacune est libre d’agir selon son ressenti, en fonction de ce qu’elle pense être le mieux pour elle psychologiquement.


Mon conseil : En amont de la chute, choisissez la solution dans laquelle vous pourrez vous sentir à l’aise. Cela vous permettra d’être rassurée et d’accepter plus facilement la chute.

23 vues0 commentaire
  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon