top of page

Comment les accompagnants vivent-ils le cancer de leurs proches ?

Dernière mise à jour : 3 août 2022


Le cancer et les accompagnants

On parle souvent des personnes qui souffrent d’un cancer.

Le traumatisme causé par l’annonce est comme un coup de massue.

Il s’accompagne de multiples émotions : sidération, anxiété, tristesse, colère…


L’entourage et les professionnels de santé qui gravitent autour de la personne malade font preuves de bienveillance et se mobilisent pour l’accompagner au mieux.

Mais, on a tendance a oublier la souffrance ressenti par le conjoint, les enfants, les proches delà personne.



J’ai voulu consacrer cet article à tous les accompagnants de coeur.

Et comment mieux le faire qu’en donnant la parole à l’un d’eux ?


Christophe, dont l’épouse à un cancer du sein, a bien voulu nous livrer son ressenti en témoignage.

Un exercice très difficile qu'il a surmonté avec l'aide de leur fils qui l’a aidé à poser des mots sur ses émotions.



Témoignage d'un combattant de l’ombre

De toute évidence, l’annonce de la nouvelle est très dure à accepter.

Des sentiments primaires tels que la colère, l’incompréhension se mêlent à la tristesse. La nouvelle est d’autant plus surprenante et inattendue car on ne ressent que très peu la maladie en apparence jusqu’au moment où le traitement commence à avoir des conséquences visibles. C’est vraiment à ce moment-là que l’on réalise pleinement l’ampleur de la maladie.

On se sent comme un spectateur impuissant. Impossible de prendre la douleur pour soulager.

On peut juste être là, soutenir et montrer son amour comme on peut.


Durant cette période, le soutien de la famille et des amis est très important et réconfortant.

D’un côté, pour pouvoir parler de la situation sans filtre ce qui permet de relâcher un peu la frustration que l’on peut accumuler et de l’autre, penser à autre chose, vivre normalement est primordial.


Le déroulement du traitement s’est poursuivi assez naturellement, le recul que la maladie amène pour la personne impliquée mais aussi pour son entourage permet de prendre ça vraiment à la suite sans griller les étapes.

Nous avons eu la chance que Sabine soit une personne très battante, très forte psychologiquement et très positive. Cela rend la situation moins difficile pour son entourage bien que l’on suppose assez aisément qu’elle a peut-être gardé un peu trop de rage ou de frustration en elle pour le bien des autres.


Maintenant, le plus dur fait clairement parti du passé, cette expérience a laissé de nombreuses cicatrices mais nous a aussi permis sans doute de resserrer des liens. Tout ceci permet également de relativiser un peu plus, non pas dans le sens ou tout est dérisoire, bien au contraire, mais plus dans l’idée que profiter de chaque bon moment est important, que se prendre la tête pour quelque chose de futile est tellement ridicule, une expérience qui nous a fait prendre beaucoup de recul en somme.

Christophe

 

J’adresse un grand merci à Christophe, à sa femme et à leur fils.

Le combat à été difficile mais l’issue est fort heureusement positive.

Que votre expérience soit un exemple et une force pour toutes les personnes qui se battent chaque jour contre cette maladie.

 

Pour connaître les nouveautés, inscrivez-vous auprès de Unique et Féminine Cournon



57 vues0 commentaire

Comments


bottom of page