L'Après cancer n'est pas si simple...

Dernière mise à jour : 3 août



Retranscription de l'image :

"Nous savons toutes et tous, ou pour le moins pouvons-nous l’imaginer, que vivre le cancer est une véritable épreuve. L’annonce. L’impact sur nos proches. Ce corps qui nous a trahi. Les traitements lourds et leurs effets. Le pronostic incertain.


Ce que l’on sait moins, ce sont les difficultés rencontrées dans la période post cancer.


Les traitements sont finis, il n’y a plus de rendez-vous, plus de visite chez les médecins qui viennent rythmer la vie et donner des repères. Le conjoint, les enfants, reprennent avec soulagement leur vie d’avant. La femme, elle, se sent seule comme abandonnée. Il faut se réadapter à la vie, avec souvent, un état de fatigue qui perdure, un corps qui a changé et qu’il faut réapprivoiser. Cette période normale est souvent source de stress, d’anxiété et parfois même de dépression. Il faut se laisser du temps pour se rendre compte que l’on a toujours sa propre personnalité et sa propre façon d’être la femme que l’on est.

Prendre soin de soi est un excellent moyen pour passer ce cap. Mais qu’est-ce que cela signifie ?


Prendre soin de soi, c’est prendre soin de son âme et de son corps. Il faut se réapproprier son corps pour reprendre confiance en soi.


Le sport est bien sûr un excellent moyen. En plus d’amener de petits challenges dans la vie, il est défatiguant et, c’est prouvé, diminue le risque de récidive.


Se faire belle est également une façon de renouer avec sa féminité. Il existe des solutions adaptées à chaque femme, quel que soit son corps, quelles que soient ses activités. Retrouver le plaisir d’une belle lingerie, par exemple, qui sera parfaitement adaptée à la prothèse mammaire choisie. Trouver le maillot de bain idéal pour être belle à la plage. Autant de petites attentions qui font se sentir à nouveau femme dans son propre regard et dans le regard des autres


Massages, soins esthétiques ou tout simplement soin de peau contribuent au bien- être général. Hydrater sa cicatrice, par exemple, permet de prendre contact avec elle et de mieux l’accepter.


Pour se reconstruire, il ne faut pas hésiter à privilégier ce qui vous fait plaisir et ce qui vous rend heureuse. Si le cancer avait un côté positif, ce serait faire le point et avoir un autre regard sur la vie.


N’hésitez pas à vous rapprocher des associations, des magasins spécialisés en produits pour le cancer, de votre oncologue. Et surtout, oser en parler, avec des personnes capables de comprendre et de vous aider dans une démarche positive et bienveillante pour votre vie d’après le cancer.


Florence Blanc-Brude Unique et Féminine Cournon Présidente de Toutes Uniques"

24 vues0 commentaire